Revelessencedefemme, je revele mon essence de femme

Revelessencedefemme, je revele mon essence de femme

Levez le voile des mystères de la Déesse et célébrez cette rencontre en vous cet été !

déesse noire.jpg 

photo choisie en hommage à Brigitte

 

 

La Déesse n’entre pas en nous depuis l’extérieur; elle émerge de nos profondeurs. Elle n’est pas retenue par le passé. Elle est conçue en pleine conscience, née dans l’amour et nourrie par les pensées les plus élevées. Elle est intégrité et valeurs, créée et soutenue par un intense travail de croissance personnelle et par la discipline d’une vie vécue activement dans l’espoir. Elle est audacieuse. Elle sait qui elle est!                ~ Solana Green Torre

 

Une légende celte raconte  qu'un jour une grande Déesse primordiale a été transformée en minuscule ver, puis est  tombée sous cette forme dans une coupe (en forme de graal)  , c'est là qu'elle a été avalée par une Femme et ainsi  a été accouchée sous la forme  humaine d'un bébé fille.  Tous les mythes, contes, légendes, les avatars de la Grande Déesse et ses multiples pouvoirs et déboires,  viennent du fond des âges  véhiculés de bouche en  oreilles, puis  par  lettres  ou  symboles couchés sur papyrus,  papier,  et enfin numérique, nous souffler au creux de  notre ventre, notre coeur et notre  conscience,  Notre histoire. Ce n'est pas la version que l'on se raconte dans la tête, loin de là. Dans  la tête nous nous racontons en boucle  l'histoire d'une femme dépourvue  comme ce vermisseau ,  qui n'est qu'une moitié qui doit trouver l'autre en l'autre ou encore se  tourner vers le divin  pour transcender son histoire. Pourtant cette femme sait,  au fond d'elle,  dans sa chair, au fond de ses cellules  sa véritable histoire  est écrite .  Alors pourquoi la Déesse voile t'elle ses mystères  et ne se révèle pas à nous afin que nous recouvrions  notre puissance de Déesse incarnée  ?

 

Pour avoir longtemps erré et  enfin  retrouvé cette déesse primordiale  en moi,  je  me suis si  souvent posé cette question qui est longtemps restée sans réponse  .......  et puis  prête enfin à lever un bout du voile ,  je  l'ai  questionnée à nouveau récemment et  voici  la réponse qui a émergé du fond de mes abysses et qui  pour l'instant me convient .....

 

"Il  y a bien longtemps chaque  Femme était une  Déesse incarnée  par essence et par  Nature,  je m'exprimais  à travers elle , comme à travers chaque  être  des royaumes minéral, animal , végétal  ......  dans un cycle  infini  rythmé par les saisons du soleil et de la lune.  Avec le temps, elle a pris conscience  de cette partie encore inconsciente d'elle et  progressivement  m' a révélée et s'est révélée à elle même.  Cette puissance et cette connaissance  a crée des convoitises et des jalousies  auprès de  ceux  qui  n'étaient pas connectés  à  moi, m'ignoraient  et donc s'ignoraient encore.  Comme dans l'histoire  d'Etain, avatar de  la grande déesse Brigitt,  tu as été transformée, comme  toutes les femmes, en petit vermisseau ..... alors que ceux qui gardent mon temple sont plutôt figurés sous forme de pithon ou même de dragons .... ce petit vermisseau en est le pâle germe ..... mais ce n'est pas pour te punir, c'est une  forme de protection.  

En effet,  j'ai dû voiler mes mystères pour les protéger le temps que  chacune ou chacun soient prêts  à  les retrouver en eux.  

Ceux qui t'ont apparemment changée en ver  ont cru  que c'était leur pouvoir qui faisait cela  mais c'est toi qui leur  a donné ce même pouvoir en croyant qu'ils le détenaient,  alors que c'est moi qui modèle  tout ce  qui vit sur terre à travers toi.  C'est moi qui t'ai finalement transformée en vermisseau afin  qu'ils ne voient  plus  ce que tu es et  que tu ne réveilles plus leur peur  qui  guide  leurs actes.  Cette forme de protection inconsciente est appelée cuirasse, armure, égo, peu importe, l'enfer est toujours pavé de bonnes intentions .... inconscientes.

Simplement , comme  toi aussi  tu  m'as sous cette forme oubliée,  tu t'es cachée  à toi même,  tu t'es voilée.  Sous cette expression "la nature voilée" c'est vraiment cela, et ce n'est pas la face que tu t'es voilée, c'est bien plus profond dans la source de ta puissance... C'est ainsi que les femmes menacées par  le patriarcat ont été pour certaines protégées et ainsi ont échappé à la chasse aux sorcières en se transformant en épouses attentionnées, en mères sacrificielles, en servantes, en prostituées ou grenouilles de bénitier, en filles porteuses de schémas transgénérationnels refoulés si loin dans leur grotte, hors de leur vue et de leurs sens. Ainsi progressivement toute ma splendeur, ma beauté, ma force est devenue ton ombre et ton plus précieux trésor. Les Déesses d'aujourd'hui sont des reflets de l'anima déformée de l'homme, comme Eve construite de toute pièce à partir de son côté par manque de femme primordiale Lilith, par manque d'une moitié perdue ou brûlée sur les bûchers, projetées sur papier glacé, reprises et modelées par photoshop, des people, mais ce ne sont que des actrices qui jouent un rôle et se prêtent et se prennent à ce jeu.

Elles sont devenues des moitiés en trouvant l'autre moitié à l'extérieur d'elles, c'est pourquoi l'autre est appelé l'alter égo, l'autre je mais ce n'est pas l'autre moi car cette autre moitié est en toi, dans ton ombre et la mienne, ton autre moi avec ce petit moi en toi forment ton grand Soi, ton Etre complet. Il n'est pas coupé en deux, tu n'en vois simplement qu'une partie et crois que l'autre n'existe pas.

On a détruit mes  symboles , diabolisé ma connaissance de la nature,  m'a évincée et recouverte mais certaines et même certains ont continué  de me vivre en secret,  pour finalement  pour beaucoup m'oublier  au fil des  âges. Ce n'est pas un complot comme beaucoup le disent, car tous se sont perdus dans cette ère qui prend fin et se sont confondus dans l'image du miroir qui reflète la vérité de la source de l'image.  Mais j'ai toujours été là, lovée en germe dans  ton ventre, dans  ton graal  et aujourd'hui,  il est temps .  Sous la forme de Kali, la  noire, la crise salutaire,  chacun  peut apprendre de cette noirceur que j'enseigne et  redécouvrir de  ses erreurs.  En chaque  être de forme  masculine ou féminine, je vis là  au fond et je me réveille et donc me révèle.  Les petits vermisseaux  sont les chenilles  qui  après avoir rampé  se  cristallisent  et deviennent papillons.  Ne cherche pas  au ciel  ce qui est dans ta terre, visite ta terre et puise y le trésor caché, puise dans tes racines pendant l'hiver quand le soleil est froid .  Puis  tu pourras te relier au ciel  et te marier au soleil et l'explorer de tes ailes sans te brûler ni te perdre, car n'oublie  pas ,  ne t'oublie pas,  sous le nom de Nout et mes mille  et un noms,  je suis aussi la Déesse du ciel et le soleil traverse mon corps chaque fois qu'il n'est plus visible aux humains .....  

Mes mystères  sont cachés  pour  pouvoir les garder intacts et  toujours illimités, ils n'attendent que  de toi  de les révéler  ..... à toi même d'abord  puis simplement les incarner et les  dévoiler  par ce que tu  es ....déjà. Ne t'inquiète pas pour le vieux barbu qui a été installé à ma place et a diabolisé le cornu, je le connais bien et sous la forme d'Isis ou de Lilith ou encore Ishtar et mes mille et un noms, j'ai été la seule à prononcer son nom inconnu et secret, c'est écrit dans les textes sacrés et nous nous aimons profondément même si nos crises font des ravages parfois, chaque fois je l'ai soigné et guéri de ses blessures et nous jouons ce jeu depuis des éons. Sous le nom d'Ouranos ou de Chronos, il a encore peur dans ses mémoires d'être détrôné comme Zeus qui à travers cette histoire le revit dans ses récits par atavisme ou encore Seth ...... Oui il a peur de perdre son trône mais l'Amour guérit tout même la peur, peut être se sent il bien seul du haut de son piédestal, il a sa place à mes côtés et nous allons bientôt danser en chaque être, comme nous le faisons déjà à chaque fois que les polarités se conjuguent dans l'humain et le divin, à chaque fois qu'un être devient complet et se retrouve dans ce qu'il est quel que soit la voie .

Pour l'instant son nom car je le connais, sous cette forme de barbu moralisateur qui t'interdit de me rencontrer, est celui de "masculin prédateur" "Surmoi dysfonctionnel", "Saboteur", "Mental" "grosse voix" et tous les avatars qu'il prend pour se masquer et te dissimuler. Son moteur n'est pas la méchanceté mais simplement la peur, cette peur atavique de la mère ou la femme dévorante, il t'a transformée en petit ver avec ton accord tacite, mais sache que je suis complice de ce processus intérieur pour les raisons que je t'ai évoquées, chaque femme a la liberté d'écouter une voix plus douce et plus discrète, la petite voix, la sienne, la mienne, par laquelle je te souffle ta véritable voie ... Cesse de projeter cette énergie psychique qui t'appartient sur les fils du patriarcat qui ne font que te refléter ce pouvoir que tu leur donnes chaque jour et qui te maintient sous la forme du petit vermisseau et te "fais perdre tes moyens" , trouve plutôt de nouvelles ressources à la source de la Déesse et deviens qui tu es ..... Ce masculin grandit aussi en toi et par toi et se reflète dans tes rencontres, il mûrit pour dépasser ses peurs et remplir comme il l'a su un jour son rôle de gardien de la Déesse. Pour l'instant il ne peut que contenir la force d'un vermisseau, mais bientôt il pourra contenir la force du serpent, la force tellurique et magnétique qui vient de la terre, mon temple et ton temple de chair, et pourra ouvrir son coeur pour le laisser le traverser et le transcender ..... il t'appartient de nourrir cette force immanente qui est en toi et elle se révèlera et te révèlera avec...."

 

Depuis,  à travers les  symboles,  la Déesse me parle et me réapprends  ce que  chacune sait déjà là , au fond d'elle et je me propose de vous guider sur cette voie qui est la nôtre, la vôtre. J'ai reçu un symbole fort il y a quelques jours qui a fait couler les larmes de vérité en moi, encore un voile qui se lève..... Chaque femme ou avatar de la déesse dans les mythes sous la forme de 7 démons, 7 pêchés ou 7 voiles ou encore les 7 étapes alchimiques,  aura à passer ces différents stades mais le dernier voile ne se lève qu'après les 6 premiers, simplement pour ne pas brûler nos ailes et que notre vermisseau se nourrisse progressivement pour enfin vivre la force du serpent, du dragon que l'on terrasse progressivement (remettre en terre et non détruire pour qu'il prenne une autre forme, une autre mue) . Les mystères de la Déesse se dévoilent progressivement comme ils se sont progressivement voilés. Quand vous recevez une vérité pour laquelle vous n'êtes pas encore prête, tout simplement vous ne la voyez pas ou même la rejetez sous l'emprise de votre saboteur..... Je ne sais si c'est le dernier voile mais j'ai été stupéfaite de voir qu'un certain symbole était sous mon nez depuis des lustres et que je l'ai visité plusieurs fois pour finalement à chaque fois trouver quelquechose de différent de fort et de plus en plus profond ..... ainsi les mues se font, les voiles se déposent et la Femme incarne de plus en plus la Déesse qu'elle est déjà, même sous une forme de vermicelle en germe ....

 

Une  aventure est née de cette révélation progressive  et je vous la partage dans la vidéo ci  dessous.  Je vous dis donc  peut  être  à très bientôt  en compagnie de Brigitte, une femme qui porte un prénom qui m'a inspiré cet article en me reconnectant à la Grande Déesse qui l'anime et qui se propose de co animer cette expérience unique !

 

 

 Vous pouvez télécharger des informations complémentaires  en cliquant ICI 

 

RETENEZ DES AUJOURD'HUI  VOTRE PLACE  en cliquant sur le  bouton paypal

 

 

JE RESERVE MA PLACE
STAGE DU 22 AU 24 JUILLET 2016


14/06/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 240 autres membres